Je vais me marier et je suis enceinte

février 24, 2020

 

Je vais me marier et je suis enceinte

 

Tout d’abord, félicitations pour cette jolie nouvelle, l’une des plus belle de toutes celles que vous pourrez apprendre au cours de votre vie !

Cet article, je l’avais déjà publié il y a un certain temps sur mon ancien blog Mon Jour Paillettes. Il avait rencontré un petit succès et c’est avec plaisir que je le partage à nouveau par ici.

Que la grossesse soit un projet à venir, que vous veniez juste de découvrir votre test positif ou que vous soyez déjà enceinte de 3 mois, la manière dont vous envisagez votre mariage en sera très probablement chamboulée.

La grossesse est une vraie promenade diversifiée qui passe à la vitesse grand V, où les petits dérangements et autres inconforts surviennent de manière aussi rapide que parfois désagréable.

Bien que je ne puisse répondre de manière très complète à chacun des désagréments de la grossesse, je vous propose (en toute humilité), les quelques remèdes qui m’ont bien aidée et qui m’auraient été précieux, si j’avais dû me marier durant cette période si spéciale de la vie.

 

Trimestre 1

A titre personnel, j’ai eu d’horribles nausées jusqu’à la semaine 14. Et je sais que cela est bien pire chez certaines d’entre vous. Celles qui se marient durant cette période ont tout mon respect et mon admiration. Sans vous mentir, je n’ai pas de remède miracle. Que des conseils qui pourront, je l’espère, vous aider un petit peu si vous souffrez de ce mal :

  • Déléguez à votre chéri.e la gestion du traiteur. Si rien que l’idée de penser à de la nourriture est un vrai supplice, épargnez-vous cette partie de l’organisation de votre mariage.
  • Même à la dernière minute, demandez à votre traiteur de vous préparer ce que votre corps semble prêt à tolérer. Il vous sera probablement impossible de déguster le même menu que vos invités. Et parce que vous ne pouvez pas exclure qu’un aliment que vous appréciez aujourd’hui deviendra votre pire ennemi le lendemain, prévenez votre traiteur qu’il devra faire preuve de souplesse. Un repas de biscuits ? de bonbons ? de crudités ? c’est à vous de choisir, alors ne vous imposez rien comme aliment trop en avance, au risque de ne rien pouvoir avaler.
  • Chargez vos demoiselles d’honneur d’en-cas. Et privilégiez la variété ! Plus vous aurez l’estomac vide, plus vous aurez la nausée. Il est donc primordial d’occuper ce dernier le plus souvent possible, même à faible dose. Des fruits coupés, des crudités, des bonbons, des galettes de riz… c’est fou tout ce qu’on peut fourrer dans un sac à main !
  • Demandez des médicaments à votre gynécologue. Même si, oui, je vous le concède, ils ne sont pas forcément aussi efficaces qu’on le souhaiterait, ils peuvent toujours dépanner.
  • Buvez de l’eau fraîche aromatisée, au citron notamment. Pour ma part, cela m’a énormément soulagée sans aller jusqu’à vous le vendre comme un remède miracle. Toutefois, je vous avoue que ma vie aurait été moins fun à ce moment-là si les citrons n’avaient pas existé !
  • Il y a également de fortes chances pour que vous soyez un tantinet fatiguée… et là, il n’y a pas de miracle : dormez. Dormez un maximum le matin du mariage, privilégiez une sieste en milieu de matinée, 20 minutes de repos à midi, et… encore un peu avant de vous préparer. Ecoutez-vous : si vous pensez que vous serez au bout du rouleau à 22h30, organisez le timing de votre journée de mariage en conséquence.

 

Trimestre 2

Joie ! Bonheur ! Vous avez survécu au premier trimestre et vous avez choisi cette période bénie des dieux pour vous dire oui ! Le 2ème trimestre est (et de loin) le plus cool. Au revoir les nausées (en tout cas je vous le souhaite), bye bye la fatigue !

Il me semble que c’est toutefois pendant ce trimestre que les maux qui vous toucheront seront les plus disparates (surtout en fonction de l’époque à laquelle vous la vivez : été ou hiver, ce n’est pas le même plaisir). Voici donc mes conseils assez généraux pour contrer tout éventuel désagrément :

  • Allez voir un ostéopathe spécialisé si vous souffrez de maux de dos ou si votre sciatique commence à se manifester.
  • S’il fait très chaud, pensez à boire beaucoup d’eau et vous assurer que votre salle de réception sera suffisamment fraîche. Sinon, vous risquez de souffrir de vertiges. J’ai vécu mon deuxième trimestre dans la canicule et les vertiges m’ont parfois fait vivre un véritable cauchemar. L’ombre et la fraîcheur seront vos meilleurs amis. Vous vous transformerez d’ailleurs en un véritable Rintintin pour débusquer les coins les plus frais !
  • Si vous souffrez de diabète gestationnel, un nutritionniste (que votre gynécologue vous recommandera de toute façon) vous prodiguera les conseils nécessaires pour faire revenir vos valeurs dans le droit chemin.
  • Enfin, vous aurez peut-être la chance de voir apparaître quelques varices sur vos mollets… et bien plus haut dans vos jambes ! Si c’est le cas, bien entendu, remettez-vous en à votre gynécologue mais privilégiez une robe de mariée longue et ample ainsi que des sous-vêtements sans coutures.

 

Lune de miel

Je vous le concède, la pandémie mondiale dans laquelle nous évoluons actuellement limite un peu notre capacité à se projeter, surtout en termes de voyages. Toutefois et heureusement, toutes les mauvaises choses ont une fin (tôt au tard).

Et il faut dire que le second trimestre est probablement le meilleur moment pour vous envoler en lune de miel !

  • Pensez toutefois à opter pour une destination où les moustiques porteurs du virus Zika n’ont pas été recensés.
  • Si vous optez pour une destination exotique, prenez gare au masque de grossesse et munissez-vous d’un large chapeau !
  • Bien entendu, ne voyagez pas sans vos sublimissimes bas de contention !

 

 

Trimestre 3

Les bobos s’accumulent au cours de ce trimestre et pourtant c’est celui qui souvent émeut le plus. Voir de manière très nette son bébé bouger, le sentir réagir aux sons, aux aliments que vous ingérez ou plus simplement à la voix de son papa, c’est tout simplement bouleversant.

 

Cela dit, c’est aussi le trimestre au cours duquel votre ventre va vraiment beaucoup grossir.

  • Optez donc pour une robe de mariée taille empire, qui ne vous serrera pas le ventre. Vous n’en serez que plus confortable.
  • Reprenez rendez-vous chez votre ostéopathe spécialisé afin de préparer votre dos à cette journée.
  • Si vous souffrez d’aigreurs d’estomac (ce qui a été mon cas durant tout ce trimestre), prenez rendez-vous avec un.e nutritionniste. Il y a de nombreux moyens (propres à chaque personne) afin de limiter voire éradiquer ce phénomène archi-désagréable.
  • Le matin du mariage, pensez à faire quelques étirements qui feront grand bien à votre dos. Pour ne pas vous faire mal, je ne saurais que trop vous conseiller de vous inscrire à un cours de yoga prénatal.
  • Vous ne dormez plus très bien la nuit ? Prenez votre coussin d’allaitement sur le lieu de votre mariage et pensez à vous octroyer une séance de relaxation d’une vingtaine de minutes pendant votre préparation (vous devrez être dans un étant de mi-conscience et mi-endormissement). 20 minutes de relaxation intense équivalent à 2 heures de sommeil. Avouez que cela en vaut la peine ! Vous apprendrez des techniques de relaxation au cours de yoga prénatal.

 

 

Crédits

———————

Image bannière : Mitch Pohl

 

SHARE THIS STORY
COMMENTS
EXPAND
ADD A COMMENT

*

code